Comment choisir et préparer ses tisanes

Quelle différence y a-t-il entre tisanes et thés
Quelle plante pour quel usage ?
Et le rooibos ?
Pourquoi opter pour des tisanes bio ?
Sauvage et certifiée bio ?
Faut-il choisir des plantes en vrac ou en sachets ?
Comment préparer une délicieuse tisane ?
Comment redécouvrir les tisanes ?

tisane

Quelle différence y a-t-il entre thés et tisanes ?

Dans les deux cas, on fait infuser des plantes dans de l’eau chaude. Mais les points communs s’arrêtent là :

• Consommé partout à travers le monde avec 25 000 tasses dégustées par seconde, le thé fait tellement partie de notre quotidien que l’on en oublie parfois qu’il vient d’une plante : le Camelia Sinensis dont le berceau est la région du Yunan en Chine.
• Et même si les Chinois ont entretenu pendant des siècles la légende selon laquelle il fallait des espèces botaniques différentes pour fabriquer les fameux thés vert, bleus ou noirs, et ainsi conserver leur quasi-monopole sur le thé, on sait aujourd’hui que tous proviennent du même arbre.
• À l’état sauvage, le théier peut atteindre 10 à 15 m de haut mais il est en général taillé dans les plantations pour former ce qu’on appelle une table de cueillette, plus pratique lors de la récolte et qui permet d’atteindre plus facilement les feuilles supérieures, plus riches en tannins et en théine.
• Les tisanes sont quant à elles préparées avec toutes sortes de plantes, seules ou en mélanges. On prépare des tisanes à base de feuilles, de fleurs, de fruits, de racines…

Quelle plante pour quel usage ?

tisane• Les plantes qui apaisent : la camomille matricaire, le tilleul, la mélisse, l’aspérule odorante, le serpolet, la fleur d’oranger.
• Les plantes qui dynamisent : le romarin, le gingembre, le cynorrhodon.
• Les plantes qui aident à digérer : la menthe, le fenouil, l’anis vert, la verveine, la sauge.
• Les plantes détox : la bruyère, le bleuet.
• Les plantes contre le rhume : les bourgeons de pin, l’églantier, le coquelicot, le thym, la violette.

Et le rooibos ?

Le « rooibos » signifie « buisson rouge » en afrikaans ; il provient d’un arbuste dont les feuilles infusées ont un goût assez proche du thé, bien qu’il n’en soit pas au sens botanique du terme. Comme il ne s’agit pas de thé, le rooibos ne contient pas de théine. Il est donc recommandé pour toute la famille, à n’importe quelle heure.

Pourquoi opter pour des tisanes bio ?

• Issue des traditions populaires et des médecines douces, la tisane est l’un des moyens les plus simples de tirer parti des propriétés de la plante.
• Cueillie au moment opportun, dans un jardin de curé ou dans les sous-bois, la plante simplement séchée conserve toutes ses vertus.
• Une tisane met ainsi à notre disposition le meilleur de la plante.
• Encore faut-il que la plante soit dépourvue de pesticides et de métaux lourds.

On l’aura compris, la recherche du label bio, qui garantit une culture sans pesticides ni engrais chimiques, est indispensable. On privilégiera aussi les fournisseurs engagés, qui respectent le cycle de vie de la plante et choisissent, pour la cueillette, le moment où la plante est à son apogée.

Sauvage et certifiée bio ?

tisane bioLa plante sauvage est un miracle de bienfaits. Si elle a poussé spontanément sur un site donné, c’est qu’elle y trouve tout le nécessaire pour donner le meilleur d’elle-même. Mais comment faire pour qu’une plante sauvage puisse être certifiée bio ?

• Pour respecter le milieu, les cueillettes doivent évidemment être partielles.
• Comme pour les plantes cultivées, Écocert veille à la pureté des plantes cueillies et à la naturalité des sols en assurant des contrôles réguliers.
• Une démarche exigeante qui permet d’apposer le logo AB sur des plantes cueillies en pleine nature !

Faut-il choisir des plantes en vrac ou en sachets ?

Vrac ou sachet, tout dépend de vos envies : si le sachet est le mode d’utilisation le plus pratique, le vrac apporte quant à lui le plaisir d’observer la lente infusion des plantes et le plaisir du goût. Si vous préférez le sachet et ne voulez pas pour autant sacrifier le goût, veillez à ce que son contenu ne soit pas une poudre difficilement identifiable. Une tisane de belle qualité mêle de véritables morceaux de feuilles, de racines, de fleurs, de fruits.

Comment préparer une délicieuse tisane ?

On préconise en général 20 à 30 grammes de plantes sèches pour un demi-litre d’eau chaude, disposées dans un sachet d’étamine, de papier filtre ou dans une passoire en bambou (évitez, dans la mesure du possible, le métal).

Généralement, la tisane se prépare en infusion : on laisse la plante infuser quelques minutes dans une tasse d’eau chaude, de préférence couverte. Tandis que, pour une décoction, qu’on pratique plus rarement, on laisse la plante dans l’eau qui bout durant quelques minutes, directement dans la casserole.

Comment redécouvrir les tisanes ?

Pour les palais sucrés, la cuillère de miel bio peut adoucir le goût. Toutefois, même ceux qui gardent des souvenirs épouvantables de la tisane de sauge de Mamie changeront d’avis en goûtant des tisanes bien composées. En effet, les formulations sont travaillées pour séduire les papilles ! Des épices, des fruits, viennent compléter les recettes pour notre plus grand plaisir.

Dernière astuce pour changer de regard sur les tisanes : les boire froides ! Préparées assez concentrées, additionnées d’une rondelle de citron, elles constituent une boisson idéale tout au long de la journée. Drainante, digestive, apaisante, à chacun de faire son choix pour profiter du meilleur de la plante tout au long de la journée, et tout au long de l’année.