NOUVEAUTÉS : des équipements pour partir à l'aventure >
Menu

COMMENT randonner
avec des enfants?

On fixe un objectif, on organise le circuit ensemble en consultant la carte et en suivant les chemins du bout des doigts, puis on prépare le sac à dos du jeune explorateur qui sera fier de porter lui-même sa gourde d'eau fraîche et quelques provisions.

Pour que la randonnée soit un plaisir partagé, mieux vaut bien préparer la sortie en famille :

Au-delà d'une heure de marche, il est préférable d'équiper l'enfant avec un sac au dos rembourré. On s'équipe de vraies chaussures de randonnée et des vêtements de protection dont une casquette munie d'un protège nuque.

Avec un enfant de moins de 3 ans, quel équipement de portage choisir ?

L'ECHARPE DE PORTAGE a l'immense avantage de rendre possibles de nombreuses positions et de s'adapter à la taille du porteur et du bébé.

En revanche, l'écharpe nécessite un apprentissage des différents noeuds, apprentissage qui peut nécessiter quelques semaines de pratique. Elle convient pour la balade mais n'est recommandé pour la longue randonnée qu'avec des porteurs expérimentés qui savent répartir la charge.

De même, pour que bébé puisse profiter de la vue, on l'installera dans son dos, ce qui nécessite également un peu de pratique.

LE PORTE-BEBE KANGOUROU est un classique, très facile à enfiler. Toutefois, ce type de porte-bébé ne respecte pas toujours la position physiologique du bébé, c'est-à-dire la position " en grenouille ", les genoux au-desus des hanches. Si cette position n'est pas repectée, il ne faut pas dépasser 30 mn de portage et il s'agira donc seulement d'un portage d'appoint.

Le sac porte-bébé de randonnée convient pour les bébés qui tiennent déjà bien leur dos. Il ne permet pas la même relation de proximité que les autres systèmes de portage mais favorise la découverte du monde pour l'enfant, qui est face à la route. On privilégiera un sac avec pare-soleil.

Comment faire découvrir la nature à son enfant ?

enfant

Dans cet immense terrain de jeu qu'est la nature, les possibilités de découvertes sont infinies si, toutefois on apprend aux enfants à respecter quelques règles de préservation de la nature :

  • - ne pas marcher hors des sentiers,
  • - ne pas prélever les plantes, insectes ou minéraux,
  • - ne pas laisser de déchets derrière soi...
Transmettre à ses enfants le goût de randonner et le plaisir de découvrir la nature ne passe pas par un "enseignement" :

  • Il ne s'agit pas pour les parents de transmettre des connaissances encyclopédiques sur les fleurs, les animaux ou encore la météo mais plutôt d'encourager la curiosité naturelle en suscitant des questions et en cherchant ensemble des réponses.


  • De 3 à 7 ans, c'est par des jeux sensoriels, tel que découvrir les plantes par le toucher ou écouter la nature les yeux bandés, que l'enfant s'éveille à la découverte de la nature.

  • Vers 8 ans, il passe à la phase de compréhension : il est à même de mener des enquêtes, de faire des comparaisons, des expériences. C’est l’âge de l’exploration, l’âge auquel l’enfant pourra apprendre à repérer l’itinéraire sur la carte, s’orienter avec une boussole et même devancer ses parents pendant la randonnée.

Pour éviter les “ quand est-ce qu’on arrive ? ” intempestifs pendant la randonnée, transformez l’itinéraire en chasse aux trésors : fixez un objectif, comme le sommet d’une colline, une petite crique ou un monument, puis ponctuez la balade de quelques défis à accomplir…

Quelques idées d'activités ?

C'est en s'adressant à l'imaginaire de l'enfant que l'on peut l'éveiller au plaisir de la découverte. Pour qu'en randonnée votre enfant aille de surprise en émerveillement, voici deux idées d'activités en pause et en chemin...
Rencontre avec un arbre :

  • - Qui : à partir de 5 ans
  • - Où : en chemin
  • - Durée : 15min
  • - Matériel : un foulard pour se bander les yeux
Prenez votre enfant par la main et guidez-le les yeux bandés jusqu'à un arbre puis invitez-le à toucher l'arbre pour en découvrir toutes les caractéristiques :
  • " est-il grand ? ",
  • " son tronc est-il gros ? ",
  • " son écorce est-elle rugueuse ou lisse ? ",
  • " ses racines sont-elles apparentes ? ".
Une fois toutes les questions posées,éloignez-le de l'arbre.
Là, il pourra retirer le foulard de ses yeux et essayer de deviner lequel parmi tous les arbres est celui qu'il vient de rencontrer.

Le "memory" de la nature :

  • Qui : à partir de 3 ans
  • Quand : pendant la pause pique-nique
  • Durée : 15 mn
  • Matériel : nappe de pique-nique

Récoltez autour de la nappe cinq à dix éléments de la nature (trois à cinq éléments pour les plus petits) sans les montrer à votre enfant, puis cachez-les sous la nappe.
Découvrez la nappe, demandez à votre enfant de bien regarder, comptez jusqu'à trois et remettez la nappe en place.
Demandez-lui alors de citer tous les éléments cachés.

Une autre astuce : le moulage d'empreintes

enfant

  • - Le matériel nécessaire prend un peu de place dan le sac à dos : un peu de plâtre, de l'eau et un tour de boîte de camembert.

  • - Quand votre enfant trouve une empreinte qui lui plaît, déposez le tour de boîte autour de l'empreinte, puis versez-y le plâtre.

  • - Pendant les 10 minutes de temps de séchage nécessaire, votre enfant pourra, à l'aide d'une brindille, y inscrire la date et le nom de l'animal.
Un beau trophée à rapporter à la maison, et pourquoi pas à montrer à l'école.

Comment faire du land art avec ses enfants ?

Pour donner au talent de vos enfants un terrain de jeu à leur mesure, emmenez-les en pleine nature ! Pas de crayons, pas de stylos, mais une infinité de formes, de textures et de couleurs comme matière première de leurs chefs-d'oeuvre. Un blouson, un bonnet, une paire de gants, et hop, les petits curieux pourront partir dans les bois ou dans les champs, pour collecter des éléments drôles, jolis, étonnants.
Voilà déjà un bon moyen d'emmener tout le monde dehors, le sourire aux lèvres. Et une merveilleuse occasion de voir la nature autrement. Sur ce petit chemin sur lequel on est déjà passé des centaines de fois, a-t-on déjà sougé à cherger du rouge et du jaune à pister les formes rondes, à collecter les fruits pas toujours lisses ?

Tout l'intérêt d'associer art et nature, c'est la li-ber-té ! Pas de cadre, pas de feuille blance en format A4, pas de consignes étriquées... Les petits pourront créer :

  • - des animaux fabuleux en brindilles assemblées avec des lianes, ou
  • - des visages avec les différentes feuilles mortes rousses, brunes ou flamboyantes, trouvées en chemin.

Et pourquoi ne pas tenter d’approcher l’abstraction pour les plus inventifs ? Suggérez-leur de faire quelque chose qui leur plaise, mais qui ne représente rien.
S’ils ont besoin d’un petit coup de pouce, donnez-leur un thème : les fruits secs, les fleurs, la couleur blanche...

Autre exercice : le mandala. Comment faire ? On trace un cercle au sol, tout le monde se met autour et chacun ajoute une consigne que les autres doivent suivre : on fait des parts avec des brindilles, on les remplit de fleurs roses, on ajoute des spirales en alignant des noix… Et chacun ajoute sa part au chef d’œuvre collectif.

On n’est pas obligé de faire de l’art avec les yeux, on peut aussi faire de la musique verte en soufflant dans des tiges creuses de sureau, inventer des histoires avec des éléments que l’on croise, créer une ambiance parfumée dans une petite bouteille en collectant les bonnes odeurs croisées en route.

PRODUITS DÉJÀ VUS

    Déjà près d'un million d'adhérents, et vous ?

    Offres privilèges, livraison offerte, événements... Rejoignez le club et bénéficiez de nombreux avantages toute l'année !

    Je découvre !