Menu
votre panier vous attend
Sommaire

Les écoles alternatives : comment choisir ?

On peut aussi offrir à son p’tit loup une autre scolarité. Car des écoles différentes existent. Mais laquelle choisir ? Pas facile d’y voir clair et pourtant il importe de poser les bonnes questions avant d’inscrire son enfant. D’autant plus que les écoles alternatives nécessitent souvent un investissement financier de la part des parents.

• Les écoles Freinet
Célestin Freinet a mis en place une pédagogie nouvelle basée sur le tâtonnement expérimental, la gestion coopérative des moyens, l’expression libre, l’importance du projet. Ses idées ont influencé l’Éducation nationale grâce à Fernand Oury et à sa « pédagogie institutionnelle ». Environ 5 000 instituteurs du primaire appliquent aujourd’hui ses méthodes tout en respectant les programmes officiels. Les enfants participent aux décisions concernant leur emploi du temps, ne sont pas notés, règlent des problèmes inspirés du réel, apprennent de manière individuelle et mènent à bien, ensemble, un projet : jardin collectif, journal de classe, etc.

• Les écoles Montessori
Dans les écoles Montessori, du nom d’une femme médecin italienne, les enfants sont mélangés par classe d’âge. Le mobilier est adapté à leur taille, ordonné et l’on trouve beaucoup de matériel : chaque objet permet à l’enfant de faire ses apprentissages de manière autonome. L’enseignant ne corrige pas, puisque l’activité recèle en elle-même le contrôle de l’erreur, il est seulement là pour accompagner l’enfant. Celui-ci choisit librement ses activités et peut travailler seul ou avec un camarade. L’éveil des sens est primordial. Très répandue aux États-Unis, cette méthode est partagée en France par une cinquantaine d’écoles, la plupart hors contrat.

• École Waldorf-Steiner
Le mouvement anthroposophique fondé sur les théories de Rudolf Steiner est basé sur l’idée que l’homme a une dimension matérielle et spirituelle. Aussi, les pratiques artistiques et manuelles ont une large place, comme l’eurythmie, un mélange de danse, de musique et de théâtre. La scolarité n’est pas divisée en années mais en cycles d’enseignement plus longs, la notation n’est introduite avec parcimonie que dans le secondaire, et tous les enfants vont ensemble jusqu’à la fin de leur scolarité.

La ferme des enfants en Ardèche
Créée en 1999, la ferme des enfants est composée de deux classes : 1 pour les 3-7 ans et 1 pour les enfants plus âgés. Elle utilise la pédagogie Montessori pour enseigner la vie (apprentissages classiques et savoir-faire pratiques), l’écologie, la paix.  De nombreuses rencontres avec des professionnels, des voyageurs, des artistes et des retraités assurent aux enfants une réelle ouverture sur le monde. Située en pleine nature à proximité d’une ferme, l’école offre aux enfants des activités pratiques, comme les soins aux animaux chaque matin. www.la-ferme-des-enfants.com

Le ramassage scolaire à pied
Aller à l’école à pied, encadré par un adulte, c’est le principe tout simple du pédibus. Encouragé dans l’agglomération rennaise, ce système a été mis en place dans 24 communes et concerne 700 enfants et des parents bénévoles, sur 67 circuits.
Chaque intervenant (parent, enfant, conducteur) s’engage à respecter une charte pour que le système soit pérenne. À copier dans sa commune !
www.rennes-metropole.fr/pedibus

Interview :
Caroline Sost, Créatrice et directrice de « Living School », école éco-citoyenne à Paris (19e) - www.livingschool.fr

Pourquoi avoir voulu créer une école différente ?
Je voulais que notre école réponde aux enjeux actuels du monde (écologie, inégalités Nord-Sud, santé…). Or seul un enfant qui a pleinement confiance en ses capacités peut s’imaginer contribuer à un mieux-être sur notre planète. J’ai donc mis l’accent sur le savoir-être et la confiance en soi, qui sont les bases pour devenir un citoyen épanoui et responsable.
Et comment peut-on encourager cela ?
Nous développons par exemple le non-jugement. Lors d’un conflit, les enfants apprennent simplement à dire stop. Ils réconfortent aussi leurs camarades quand ils se font mal. Le conseil d’enfants du vendredi matin permet à chacun de célébrer ses réussites de la semaine. Pas de notation évidemment. Ainsi, au sein de l’école, il est courant d’entendre les enfants s’encourager mutuellement !
Comment initiez-vous les enfants à l’écocitoyenneté ?
Au quotidien, on apprend à trier nos déchets, à construire plutôt qu’à acheter, comme notre château tout en récup’ qui plaît beaucoup aux enfants. Nous avons également visité des forêts et découvert l’importance du rôle des vers de terre. L’école elle-même, très agréable à vivre, est aménagée avec des matériaux naturels et sains.

Contacts 
Institut coopératif de l’école moderne (ICEM), fondé en 1948 par Célestin Freinet.
www.icem.org
www.montessori-france.asso.fr
www.steiner-waldorf.org

PRODUITS DÉJÀ VUS

    Déjà près d'un million d'adhérents, et vous ?

    Offres privilèges, livraison offerte, événements... Rejoignez le Club et bénéficiez de nombreux avantages toute l'année !

    Je découvre !