Menu
votre panier vous attend
Connexion

Pour ajouter ce produit à vos listes,
connectez-vous à votre compte.

Ajout à mes listes
    * Saisissez le nom de votre liste 
    Sommaire

    Manger bio à tout âge

    L’arrivée d’un enfant dans la famille est souvent le moment pour les parents de s’interroger sur ce qui arrive dans leur assiette. Sans surprise, c’est donc aussi souvent à cette période que le bio fait son apparition dans la cuisine.
    Par principe de précaution, de nombreux parents font confiance aux garanties des aliments bio, d’autant plus qu’ils présentent en général des apports nutritionnels plus intéressants (plus riches en vitamines, anti-oxydants et moins riches en eau). Parmi les consommateurs acheteurs de produits bio, 96 % le font pour préserver leur santé et 92 % pour être certains que les produits sont sains (baromètre 2007 de l’Agence Bio).
    En plus de l’impact sanitaire certes déterminant, l’impact du bio sur la planète est moindre : 20 % d’énergie consommée en moins et 30 % d’émissions de gaz à effet de serre en moins (source : IFEN 2004 cité dans « Achetons responsable ! »).

    Les labels
    AB
    AB garantit une culture sans engrais ni pesticides de synthèse et l’absence de traitements après récolte comme l’irradiation. Les animaux sont élevés dans le respect du bien-être animal et sans antibiotiques. Les produits transformés doivent contenir au moins 95 % d’ingrédients d’origine biologique. Le respect du cahier des charges est contrôlé chaque année par des organismes indépendants.
    Le label biologique européen
    Moins exigeant que AB, ce label garantit au moins 95 % d’ingrédients cultivés en bio (en masse) et un contrôle extérieur. Apposé sur tous les emballages de produits bio à partir de 2010, il est rejeté par de nombreux producteurs bio, en particulier à cause de sa tolérance aux OGM, jusqu’à 0,9 %.
    Agriculture raisonnée
    Le principe est simple : on utilise des produits phytosanitaires lorsque c’est vraiment nécessaire. L’appréciation tout à fait subjective de cette nécessité est laissée à l’agriculteur.

    Toujours ça de pas pris !
    Six fois moins de résidus de pesticides dans l’organisme. C’est le joli résultat d’une étude menée sur les enfants de 2 à 4 ans nourris en bio par rapport à leurs camarades nourris en conventionnel (étude parue en 2002 dans Health Perspect).

    À voir:
    Nos enfants nous accuseront, un documentaire positif de Jean-Paul Jaud qui retrace l’aventure incroyable de parents mettant en place une cantine bio dans leur village.

    Dans mon AMAP
    En prenant un abonnement auprès d’un agriculteur en AMAP (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne), non seulement on lui permet de sécuriser ses revenus et on participe au maintien de la vie rurale, mais on dispose aussi d’un panier de légumes frais, de saison, cultivés localement, dont on connaît les conditions de production. Mieux encore, on dispose d’une voix pour décider quelles doivent être les cultures de l’année suivante et, parfois même, on peut donner un coup de main sur certains travaux des champs.

    PRODUITS DÉJÀ VUS

      Déjà près d'un million d'adhérents, et vous ?

      Offres privilèges, livraison offerte, événements... Rejoignez le Club et bénéficiez de nombreux avantages toute l'année !

      Je découvre !