Menu
votre panier vous attend
Connexion

Pour ajouter ce produit à vos listes,
connectez-vous à votre compte.

Ajout à mes listes
    * Saisissez le nom de votre liste 
    Sommaire

    Quel jouet pour quel enfant ?

    Comment choisir le bon jouet pour son enfant ? Une sélection ardue d’autant plus que les sirènes du marketing se déchaînent sur ce véritable marché : en Europe, on dépense en moyenne 173 e par enfant et par an, sans compter les jeux vidéo !

    • De la naissance à 6 mois : Bonjour le monde !
    Dès les premiers mois de la vie, un bébé aime les couleurs, les visages, les mains qui bougent et les bruits. Les jouets basés sur le mouvement et la musique sont donc adaptés : mobiles, veilleuses à mouvements, peluches musicales.
    Vers 3 ou 4 mois, bébé découvre ses mains, des merveilleux outils qui lui permettent d’avoir un vrai pouvoir sur le monde ! Les hochets, tous les jeux qui exercent son toucher, les bouliers ou les portiques avec des éléments à attraper sont les bienvenus.

    • De 6 à 12 mois : C’est moi qui l’ai fait !
    Eh hop, je change de main. Eh hop, je l’approche de mon visage. Eh hop, dans la bouche… Bébé a grandi et coordonne ses mouvements. Il aime jouer au ballon, lancer, attraper, empiler, emboîter. Il découvre les liens de cause à effet : quand je fais ceci, il se passe cela. Tous les tableaux d’activités le passionnent. C’est aussi la découverte de la permanence des objets et donc du cache-cache. On peut aussi proposer à bébé ses
    premiers livres d’images, surtout s’ils présentent des textures différentes.

    • De 1 à 2 ans : Je marche
    Avec la maîtrise de la marche, bébé aime tout ce qui bouge : les jouets à pousser, à tirer, les porteurs lui conviennent très bien. Comme il touche à tout, des jeux d’encastrements, de vis, de
    boulons le stimulent. C’est également l’heure des premiers jeux d’imitation : dînettes et poupées. L’enfant comprend désormais les histoires simples.

    • De 2 à 3 ans : Je parle et je fais comme les grands
    L’imitation est à son maximum. Faire comme les grands, avec de vrais objets de grands, est l’immense plaisir de l’enfant. Il apprend à tenir son crayon et donc à dessiner. C’est le temps des premiers travaux manuels : pâte à modeler, grosses perles à enfiler. Les premiers puzzles et jeux de construction séduisent l’enfant. Pour développer son imaginaire, l’enfant adore se cacher dans une cabane à sa taille. Les petits univers (fermes, garages, villes miniatures…) accompagnent également l’imaginaire de l’enfant.

    • De 3 à 6 ans : Salut les copains !
    Faire semblant est la grande affaire de cet âge-là : « on dirait que tu serais le papa et moi la maman ». Les panoplies font fureur, comme les mallettes de docteur, les poupées… D’autant plus que l’enfant joue désormais avec d’autres, et pas seulement à côté de l’autre.
    L’imaginaire fait des bonds et l’enfant invente mille histoires. Les petits personnages, les villes miniatures, les circuits de voitures lui permettent de créer des scénarios. Les premières notions de symboles apparaissent : une boîte à chaussures devient une montagne à contourner.
    Plus calme, l’enfant se concentre et peut aborder les premiers jeux de société, avec des règles. Il maîtrise de mieux en mieux le langage et des notions abstraites comme le temps. Débordant d’énergie, il sera ravi de tester des jeux d’extérieur et de nouveaux sports.

    • De 7 à 10 ans : Je découvre le monde
    L’enfant découvre le monde à proprement parler : les cultures d’ailleurs, les animaux du monde le fascinent. Il expérimente différentes situations au sein du groupe : coopération, compétition. Les jeux collectifs avec des règles précises, des sports collectifs, les jeux de bagarre sont donc adaptés. La morale fait son apparition. La lecture et l’écriture lui permettent de jouer avec le langage et les lettres, de découvrir la littérature aussi. L’art est apprécié : peinture, musique. Le théâtre, le mime et les jeux de rôle vont au-delà de l’imitation. Enfin, l’enfant découvre le mensonge et peut s'initier aux premiers jeux de bluff !

    À lire
    Le guide du jouet, Anne Bacus, Éd. Marabout.
    De 0 à 6 ans, les meilleurs jouets par tranche d’âge.

    contact
    Le guide des jeux pour la planète de 134 pages reprend tous les enjeux et les thèmes de sensibilisation possibles avec ses enfants (climat, eau, énergie…) www.econo-ecolo.org/guide/gjp.pdf

    Une réglementation pas assez sévère ?
    Au-delà des cas de contrefaçons auxquels les médias font largement écho, certaines voix s’élèvent pour dénoncer une réglementation laxiste. La question des phtalates fait débat. Ces substances chimiques qui entrent dans la composition des plastiques souples, en particulier du PVC, sont classées toxiques pour la reproduction. Huit d’entre eux sont interdits, d’autres pas. Le WWF, dans sa campagne Détox, a mis en cause les phtalates, très présents dans les jouets. Certains fabricants ont décidé de prendre le problème à bras le corps et ont supprimé le PVC de leurs jouets, comme Playmobil ou Lego.  Comme le mobilier, les jouets en bois aggloméré, peints ou vernis et les jouets en textile teint
    et apprêté émettent dans l’air de nombreux polluants comme les fameux composés organiques volatiles et le
    formaldéhyde.

    PRODUITS DÉJÀ VUS

      Déjà près d'un million d'adhérents, et vous ?

      Offres privilèges, livraison offerte, événements... Rejoignez le Club et bénéficiez de nombreux avantages toute l'année !

      Je découvre !